Rapport d'activités 2016

Page
Menu
News
Vous êtes ici :   Home > Suivi pour l'année 2016 des priorités inscrites dans le plan zonal de sécurité

Suivi pour l'année 2016 des priorités inscrites dans le plan zonal de sécurité

Le plan zonal de sécurité (PZS) présente les objectifs stratégiques que notre corps de police se fixe pour une période de quatre années. Ce choix d’objectifs se fait sur base, d’une part, d’un scanning et d’une analyse de données de gestion et des chiffres de la criminalité, et d’autre part, de la consultation de diverses parties prenantes (autorités administratives et judiciaires, nos partenaires, nos différents services, …), des besoins et attentes du citoyen ainsi que des priorités inscrites dans le plan national de sécurité.

Pour la période 2014 - 2017, notre corps de police s’est donné pour priorités[1] en matière de criminalité : les vols dans habitation, les vols commis à l’aide de violence et les vols à la tire.

La quatrième priorité porte, quant à elle, sur les nuisances et les deals de rue, et plus particulièrement sur la consolidation de notre approche en matière de propreté publique, tags/vandalisme et tapages. Aussi, avons-nous développé dans ce cadre, un nouveau plan d’action en matière de nuisances liées à des comportements dérangeants.

Affaire de tous, la sécurité routière a également été élevée au rang de priorité par notre corps de police et demeure un de ses principaux chevaux de bataille. Afin de diminuer le nombre d’accidents mortels et/ou avec blessés, nous avons mis sur pied, tout au long de l’année, plusieurs actions cherchant à lutter contre les principales causes d’accidents que sont la conduite sous influence, la vitesse excessive, l’utilisation du GSM au volant, etc.

Définis début de l’année 2014, les phénomènes prioritaires pour notre zone de police continuent à faire l’objet d’un suivi soutenu par des groupes de travail spécifiques, et ce priorité par priorité. Ces différents groupes de travail sont composés de membres volontaires, jouissant d’une véritable expertise dans le domaine d’étude.

inbraak

En matière de cambriolage, les nouveaux outils destinés à maximiser la récolte d’éléments probants à l’élucidation de vols dans habitation (procès-verbal initial et subséquent ainsi que rapport d’intervention) entrent progressivement dans les mœurs des actants.

Les brochures technoprévention et aide-mémoire rencontrent un franc succès auprès des riverains, ravis de ces conseils pratiques pour sécuriser leur domicile.

Aussi, notre zone a reconduit avec enthousiasme sa participation aux opérations préventives « Rosace » et « Un jour sans » en sensibilisant, d’une part, citoyens et commerçants et en renforçant, d’autre part, l’attention policière. Pour sa troisième édition en Belgique, l’opération « Un jour sans » a mis l’accent sur la prévention des vols, cambriolages et vols dits par ruse, à l’égard des seniors (voir la brochure « seniors-un-jour-sans »). Les réunions spécifiquement tenues par nos services à l'attention de ce public plus fragile ont été favorablement accueillies dans les trois districts.

seniorNotre Cellule Prévention Vol s’est, pour sa part, employée à faire bénéficier son public, tant des policiers que des particuliers, de son expertise toujours grandissante. Diverses initiatives ont été entreprises comme les gravures de vélo, la tenue de stands spécifiques et la sensibilisation du public lors d’événements.
 
En matière de vol à la tire, l'année 2016 a permis de consolider les bonnes relations tissées l'année précédente avec les services de prévention de la Ville de Bruxelles et de la commune d'Ixelles.
 
Cette collaboration s'est marquée par la diffusion des quatre clips d'animation créés tout spécialement dans la cadre de la campagne de prévention "Safe in the city" par les partenaires de ce projet, à savoir la zone de police Bruxelles CAPITALE Ixelles, les services de prévention BRAAVO et XL Prévention ainsi que l'association des hôtels bruxellois (Brussels Hotels Association) Ces clips de prévention, diffusés dans les hôtels, gares, musées et autres lieux touristiques de Bruxelles, illustrent des modes opératoires utilisés par les pickpockets ainsi que les bons gestes à poser pour les contrecarrer.

Toujours dans cette volonté de sensibiliser les touristes à la problématique des vols à la tire, nos policiers ont participé à la distribution de flyers de prévention à des endroits stratégiques car terrains de chasse privilégiés par les pickpockets. Lors des différentes réunions tenues avec nos partenaires, il a été décidé de distribuer aux différents établissements du secteur Horeca du centre-ville de Bruxelles, début de l’année 2017, des sets de table reprenant des conseils de prévention en matière de vol à la tire.

La section Trekkers, notre service de répression des vols à la tire, a également organisé des séances de sensibilisation et de formation à destination de notre personnel de terrain et de nos partenaires (hôtels, gardiens de la paix, commerçants, ambassades, guides touristiques) en vue de leur permettre de détecter les techniques les plus souvent utilisées par les pickpockets et de les sensibiliser aux mesures de prévention de base.

Deux des membres de cette section spécialisée ont pris part du 15 au 17 novembre 2016 à une conférence européenne tenue à La Haye, à l’initiative de la police de Munich et ayant pour thème le phénomène du pickpocketing. En marge de la séance académique réunissant des participants de plusieurs pays dont des policiers experts en vols à la tire et des procureurs, nos collègues ont pris part à des workshops sur le thème ainsi qu’à des patrouilles de répression du phénomène dans la ville en compagnie de leurs homologues hollandais. Ce faisant, ils ont pu bénéficier d’un échange de bonnes pratiques avec leurs hôtes et étendre leur réseau.

A côté du renforcement des connaissances policières de l’ensemble de notre personnel en matière de pickpocketing, notre cellule d’analyse stratégique continue à identifier et informer mensuellement tant la section Trekkers que nos partenaires prévention des lieux de recrudescence du phénomène pour une réponse rapide et efficace.

overval

Afin de combattre au mieux les vols avec violence (hors vols à main armée), criminalité particulièrement traumatisante pour les victimes, notre Direction de la recherche locale a développé et consolidé plusieurs initiatives bénéfiques. La centralisation de tous les dossiers de vols avec violence permettant de recenser et traiter de façon globale tous les faits de cette nature commis sur notre territoire, de maximiser la qualité de la suite d’enquête et, enfin, de recouper plus efficacement les dossiers présentant des similitudes a été intégrée dans les procédures habituelles de travail, tout comme le canevas d’audition standardisé visant à recueillir le maximum d’informations détaillées par l’intervenant ou rédacteur.

Le groupe de travail spécialement dévolu à cette priorité a travaillé sur l’élaboration d’une application d’échange d’informations interne et sécurisée, de type wathsapp, permettant aux membres opérationnels de notre corps de police de communiquer en temps réel des informations, tant du texte que des images, à caractère confidentiel. Cette application est actuellement toujours à l’état de projet.

La problématique des nuisances a vu ses collaborations avec les services communaux relancées et renforcées dans le cadre des actions de lutte contre les dépôts d’immondices. Les lettres-plaintes ont fait l’objet d’un suivi détaillé par nos services (analyse et actions) et les patrouilles Hypnos de lutte contre les tapages nocturnes ont été particulièrement actives tout au long de l’année. Au total, près de 20 000 heures ont été prestées cette année par nos patrouilleurs en matière de lutte contre pareilles formes d’incivilité.

Toujours en matière de nuisances, notre zone s’intéresse vivement à la plateforme internet et mobile FixMyStreet[2] permettant de signaler à la Région de Bruxelles-Capitale tous les problèmes urbanistiques ou de propreté constatés dans l’espace public bruxellois afin d’y remédier dans les meilleurs délais. A l’aide d'un simple smartphone, tout policier pourrait, lors de ses patrouilles, dénoncer pour une rectification rapide les défectuosités épinglées. Après un essai pilote des plus fructueux mené par le personnel de notre commissariat de la rue du Collège à Ixelles, notre corps de police devrait connaître une généralisation très prochaine de l’utilisation de cette application pratique au service de la sécurité et du bien-être des citoyens. 

Notons également la multiplication des initiatives menées sur le territoire de la commune d’Ixelles pour une meilleure répression des infractions commises en matière de propreté publique.

Afin de contrer la problématique du deal de rue, nos services judiciaires et territoriaux ont instauré des collaborations fructueuses lors d’opérations mixtes auxquelles ont également pris part des partenaires externes.

Une réflexion a été lancée afin d’améliorer le contenu des formations et de les rendre plus attrayantes pour notre personnel. Aussi, les outils créés ont été actualisés au fur et à mesure des nombreux changements législatifs connus en la matière afin que notre personnel puisse bénéficier d’une information exacte, précise et à jour.

Les priorités fixées en 2016 devront être consolidées pour les trois années à venir par un accord de notre conseil zonal de police, pris avant fin mars 2017. D’autres thèmes comme le suivi du Plan de lutte contre le radicalisme devront y être intégrés.


[1] La notion de priorités se réfère à des phénomènes « graves », en fonction du nombre de faits, de l’impact sur la vie quotidienne ou sur le bien-être des victimes, qui nécessitent une approche intégrale et intégrée.

[2] www.fixmystreet.irisnet.be

Au fil de 2016

Mai

www.polbru.be | Login